Second Life : mineurs, majeurs, chacun chez soi !

Linden Lab, le développeur de Second Life ne plaisante pas avec les "règles de vie" de son univers. Robert Scoble vient de voir son compte suspendu pour l'avoir confié à son fils mineur.

Joueur régulier du monde virtuel Second Life, Robert Scoble (également "Web journaliste") a confié son compte à son fils de 12 ans. La version classique de Second Life étant strictement réservée aux adultes, le compte de Scoble a été suspendu (les mineurs disposent d'une version du jeu qui leur est spécialement dédiée : Teen Second Life).

Linden Lab, le développeur de Second Life explique doublement ce choix : Second Life permet à ses "résidents" de laisser libre cours à leur créativité. Ils peuvent en effet développer et intégrer du contenu (parfois débridé) dans le jeu, qui contient aujourd'hui moult lieux virtuels et animations notamment pornographiques, réservés aux adultes. Et au-delà de ce contenu susceptible de choquer le public le plus jeune, Linden Lab craint les poursuites judiciaires de parents (sur le modèle de l'affaire MySpace contre lequel des parents ont réclamé 30 millions de dollars après que leur enfant ait été confronté à des allégations sexuelles au sein de leur services)...

On comprend dès lors que le développeur fasse preuve de responsabilité et porte une attention toute particulière au public fréquentant son univers.

Source : http://blogs.zdnet.com/ip-telephony/?p=1164

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Second Life ?

323 aiment, 101 pas.
Note moyenne : (443 évaluations | 20 critiques)
5,8 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de Second Life
(160 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

751 joliens y jouent, 1028 y ont joué.